Comprendre la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

Ces maladies, aussi appelées démences, sont toutes des maladies neurodégénératives qui entraînent la mort progressive des neurones, seules cellules du corps qui ne se régénèrent pas.

Les premiers symptômes apparaissent à partir d'environ 50 % de perte de neurones. 

La maladie d’Alzheimer est la plus connue en raison de la fréquence des cas. Selon les études, elle serait en cause dans 70 % des troubles chez les personnes âgées de plus de 65 ans, et dans 50 % des cas chez les malades jeunes.

Elle se caractérise par un début progressif et un déclin intellectuel continu dont l’évolution dans le temps n’est pas prévisible (en moyenne 8 à 10 ans).

Il n'y a pas de tableau type car les lésions et donc les symptômes évoluent, selon les personnes, de façon différente. Dans la plupart des cas, elle débute par une perte de la mémoire qui mène à la disparition progressive des capacités d’orientation dans le temps et dans l’espace, de la reconnaissance des objets et des personnes, de l’utilisation du langage, du raisonnement, de la réflexion.

 

Quelles sont les causes à l'origine de ces maladies ?

Qu'est-ce qui différencie la maladie d'Alzheimer des maladies apparentées ?

Quels sont les symptômes ?

Comment poser le diagnostic ?

Quel traitement existe t-il ?

Quelle hygiène de vie adopter pour une meilleure prévention ?


Quelles sont les causes à l'origine de ces maladies ?

Les facteurs favorisant la survenue de la maladie d'Alzheimer sont mieux connus mais restent difficiles à identifier.

  • Les risques augmentent avec l'âge et les femmes sont plus touchées. On parle également de facteurs héréditaires (si l'un ou les deux parents ont déclaré la maladie) ou encore génétiques.
  • L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) entraîne des lésions dans le cerveau provoquant des démences vasculaires. Un AVC important aura des conséquences dramatiques car les troubles s’installent brutalement. Parfois, c’est la répétition de micro AVC qui, à terme, vont endommager le cerveau progressivement. Toutefois, tous les AVC n'entraînent pas des troubles cognitifs !
  • La démence mixte concerne les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer et qui présentent, en plus, des lésions liées à des AVC.

Qu'est-ce qui différencie la maladie d'Alzheimer des maladies apparentées ?

Les troubles que la personne va développer vont dépendre des La zone du cerveau touchée. Par exemple si la zone fronto-temporale est atteinte des troubles du comportement vont apparaître.

Haut

Quels sont les symptômes ?

Les troubles touchent les fonctions cognitives :

  • Les troubles de la mémoire : la capacité à enregistrer de nouvelles informations récentes est touchée en premier lieu. Peu à peu, la personne sera aussi en difficulté pour se rappeler les informations apprises antérieurement,
  • Les troubles du langage ou aphasie : ils commencent par des manques du mot et par un appauvrissement du vocabulaire. La capacité à écrire peut être perturbée précocement alors que la capacité de lecture à haute voix est souvent conservée longtemps.
  • Les troubles des gestes ou apraxie: progressivement la capacité à réaliser certains gestes est modifiée alors que les fonctions motrices sont intactes,

  • Les troubles de la reconnaissance ou agnosie : il y a impossibilité à faire le lien entre ce qui est perçu, par la vue, le toucher, l’audition, ou l’olfaction et tous les objets précédemment utilisés ou les personnes que l’on avait appris à connaître,

  • Les troubles des fonctions exécutives se traduisent par une difficulté à faire des projets, s’organiser, se repérer dans le temps et avoir une pensée abstraite.

Comment poser le diagnostic ?

Ces maladies, surtout en début d’évolution, sont parfois très difficiles à repérer. C’est la combinaison des explorations par une équipe pluridisciplinaire qui permet de poser un diagnostic.

Plusieurs examens sont nécessaires. Certains ont pour objectif de s’assurer qu’une autre pathologie n’est pas à l’origine des symptômes :

  • La consultation neurologique faite par un neurologue. Au début de la maladie, l’examen neurologique est souvent normal car les troubles n’apparaissent pas encore et ne permettent pas de détecter la maladie. Seul, il est donc insuffisant pour définir qu’il n’y a pas de maladie neurodégénérative. Il consiste en un examen clinique, par lequel le médecin va rechercher un certain nombre de signes et de réactions indiquant un trouble neurologique. Il va, entre autre, rechercher des troubles oculomoteurs, de la marche, de l’équilibre, un syndrome parkinsonien, des signes de focalisation, des anomalies neurologiques atypiques…
  • Le bilan neuropsychologique doit être réalisé par un psychologue-neuropsychologue. Il s’agit de faire passer une série de tests sous forme de questions ou de tâches simples à accomplir pour évaluer les capacités cognitives du patient. Aujourd’hui, c’est cet examen qui permet de détecter les symptômes le plus précocement. C’est ce qui permettra d’orienter vers un type de maladie. Il donne également une estimation de la sévérité de la maladie. A un stade évolué de maladie, il est impossible de faire passer ces tests.

Adressez-vous à une consultation spécialisée : centre mémoire (pour trouver le Centre proche de chez vous), service de neurologie, de gériatrie et certains services de psychiatrie.

  • Un scanner ou IRM, permet de voir l’aspect de certaines zones, mais surtout de vérifier qu’il n’y a pas de tumeurs. Ces examens ne permettent pas encore de voir les cellules pathologiques, qui ne seront visibles qu’en cas d’autopsie post-mortem.

  • Un bilan biologique doit également être prescrit. Certains troubles cognitifs peuvent avoir une cause métabolique. Ils sont réversibles si l’on met rapidement en place un traitement de complément. On recherchera des carences en vitamines, hormonales, une déshydratation, une infection, une intoxication.

Le diagnostic doit impérativement être suivi d’un projet d’accompagnement médical, psychologique, social… pour le patient et sa famille.

Haut

Quel traitement existe t-il ?

A ce jour, il n'est pas possible de guérir de cette maladie mais la prise d'un traitement médicamenteux pourra freiner son évolution.

Haut

Quelle hygiène de vie adopter pour une meilleure prévention ?

  • Maintenez votre tension à 14/8 tout au long de votre vie. Une tension trop élevée fait éclater les petits vaisseaux. A l'inverse, l'hypotension entraîne une mauvaise irrigation du cerveau,
  • Evitez d'accumuler le mauvais cholestérol qui bouche les vaisseaux entraînant la mort des neurones,
  • Mangez de façon variée, saine et équilibrée,
  • Pratiquez une activité physique régulière comme la marche, le jardinage, la danse, la nage...etc. à raison d'1/2 heure par jour. Cela vous permettra d'oxygéner votre cerveau mais aussi de d'entretenir votre système cardio-vasculaire et respiratoire, 
  • Evitez de polluer vos poumons, arrêter de fumer est bénéfique à tout âge,
  • Privilégiez de bonnes nuits de sommeil en quantité et en qualité. C'est à ce moment que les cellules du cerveau travaillent au maximum faisant du rangement et du trie. La prise de médicaments pour dormir empêche également le bon déroulement de ce processus.
  • Poursuivez vos activités intellectuelles : lecture, écriture, jeux...etc., car même si des neurones meurent notre cerveau est capable de faire pousser de nouvelles ramifications et ainsi de créer des connections disparues. Il vous suffit de stimuler votre mémoire. Nous vous proposons d'entretenir votre mémoire de façon ludique ; découvrez nos jeux de mémoire.

La maladie de Parkinson est également une affection neurodégénérative chronique mais la zone du cerveau touchée n'est pas la même que pour la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées.

Haut


Renseignements Téléphone
Vous avez besoin d'information (entreprise, association, coordonnées) concernant le sujet ?
Téléphone
Appelez le :
118 007 et dites "Pratique"
Renseignement téléphonique ouvert de 6H à 22H 7j/7
Service 2.50€ + 2.50€/min + prix appel


imprimer
Où s'adresser ?



Renseignement téléphone, horaire, site web :
Tel : 118 007 et dites "PRATIQUE"
Renseignement téléphonique ouvert de 6h à 22h 6j/7 , service 2.50€ + 2.50€/min + prix appel

http://maladiedft.wordpress.com/

21 boulevard Montmartre
75002 PARIS

Renseignement téléphone, horaire, site web :
Tel : 118 007 et dites "PRATIQUE"
Renseignement téléphonique ouvert de 6h à 22h 6j/7 , service 2.50€ + 2.50€/min + prix appel

http://www.francealzheimer.org/
Seule association nationale de familles reconnue d'utilité publique dans ...



Renseignement téléphone, horaire, site web :
Tel : 118 007 et dites "PRATIQUE"
Renseignement téléphonique ouvert de 6h à 22h 6j/7 , service 2.50€ + 2.50€/min + prix appel

http://www.sante.gouv.fr/la-maladie-d-alzheimer.html
Pour avoir des informations générales et très ...



Renseignement téléphone, horaire, site web :
Tel : 118 007 et dites "PRATIQUE"
Renseignement téléphonique ouvert de 6h à 22h 6j/7 , service 2.50€ + 2.50€/min + prix appel

http://www.francealzheimer.org/etre-aid%C3%A9/contactez-votre-association-locale
Chaque association assure au niveau local une permanence et un accueil pour ...
Voir également
Vos commentaires


Les questions / commentaires laissés par les internautes
Hellen de st nicolas de bliquetuit
Posté le 18 novembre 2014 à 16h02


Ecrire un commentaire

Nom - Prénom*
Commune*
Mail*
(non publié)
Commentaire*
 


Ma famille

Service d'information
Appelez le

et dites "pratique"
Ouvert de 6H à 22H 7j/7



Mentions légales
Contact
Qui sommes-nous ?
Conditions générales d'utilisation

Factory777©